Hardcore : une analyse & les différents sous-genres de la hard techno

La musique électronique hardcore a pris une place importante dans la culture musicale de notre génération. Elle est un genre de musique qui est très apprécié par les jeunes à travers le monde. Cette musique est classée dans la catégorie des musiques électroniques et se caractérise par son rythme rapide, ses sonorités saturées et ses basses lourdes. Dans cet article, nous examinerons de près les différents sous-genres de la musique hardcore, y compris le Hardcore, le Hardstyle, le Hardtek et bien d’autres encore.

Les differents types de musique Hardcore

La musique électronique hardcore est née au début des années 90 en Europe, plus précisément en Hollande et en Belgique. Les DJ ont commencé à ajouter des sons plus rapides et plus durs à leur set, créant ainsi un nouveau genre musical. Cette musique était à l’origine un mélange de techno, de house, de breakbeat et de gabber. Le gabber est un style de danse qui accompagnait la musique hardcore au début. Il s’agissait d’un mouvement de danse qui consistait à bouger ses bras et ses jambes de manière rapide et saccadée, en se penchant en avant. Le succès de la musique hardcore est rapidement devenu international, avec des scènes importantes en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Au fil des années, la musique électronique hardcore a évolué en se diversifiant. Des sous-genres ont été créés comme le terrorcore, le speedcore, le frenchcore, le happy hardcore, le darkcore, le industrial hardcore et bien d’autres encore. Chaque sous-genre a ses propres caractéristiques sonores et rythmiques, reflétant ainsi la diversité de la scène hardcore. 

*Il convient de noter que ces BPM ne sont pas gravés dans la pierre et peuvent varier en fonction de l’artiste et de la production musicale spécifique.*

Voici les différents sous-styles du hardcore :

Hardstyle – tempo de 150-160 BPM

Le Hardstyle est un sous-genre qui a émergé dans les années 2000. Il est caractérisé par une combinaison de basses profondes et de rythmes plus lents que le Hardcore, tout en conservant un son énergique et intense. À l’intérieur du Hardstyle, il existe plusieurs sous-genres tels que Jumpstyle, Rawstyle et Hardcore Hardstyle. Le Jumpstyle est un genre de danse qui a émergé de la scène Hardstyle, caractérisé par des mouvements de jambes sautés et des rythmes rapides. Le Rawstyle est un sous-genre du Hardstyle qui présente des basses plus lourdes et des rythmes plus lents que le Hardstyle traditionnel, tandis que le Hardcore Hardstyle combine des éléments de Hardcore et de Hardstyle pour créer un son unique.

Hardtek – tempo de 160-180 BPM

Le Hardtek est un sous-genre de la musique électronique qui a émergé dans les années 90. Il est caractérisé par des tempos rapides, des rythmes complexes et des tons électroniques puissants. Le Hardtek se décline en plusieurs sous-genres tels que le Tribe, l’Hitech et l’Acid. Le Tribe est un sous-genre caractérisé par de longues progressions de percussion et une utilisation accrue de samples de voix. L’Hitech est le sous-genre le plus rapide du Hardtek, avec des rythmes qui peuvent atteindre jusqu’à 200 BPM, tandis que l’Acid incorpore des éléments sonores inspirés de l’acid house.

 Acidcore – tempo de 140-180 BPM 

L’acidcore est un style de musique hardcore qui est caractérisé par des sonorités acides qui sont souvent des samples des sons des machines Roland TB-303. Le tempo de l’acidcore est très rapide et varie entre 140 à 180 BPM. En dehors de cela, l’acidcore est également associé à des basses très fortes et à des voix perçantes.

Hitech -tempo de 180-200 BPM 

Le Hitech est un style de musique hardcore qui est caractérisé par des tempos très rapides qui peuvent aller jusqu’à 200 BPM et même plus. En dehors de cela, le Hitech est également caractérisé par des sonorités très agressives et des basses très fortes. Le Hitech est également souvent associé à la musique trance, avec des éléments de la musique électronique.

Frenchcore – tempo de 180-220 BPM

Pour comprendre le Frenchcore, il faut commencer par comprendre la culture française et sa relation avec la musique dance. Ce genre musical est caractérisé par un son plus joyeux par rapport aux autres formes de hardcore. Le Frenchcore utilise souvent des samples de musique traditionnelle française ou d’autres éléments culturels. L’un des artistes les plus connus de la Frenchcore est Dr. Peacock. Ses morceaux sont souvent connus pour leur rythme énergique et leur utilisation de l’accordéon.

Industrial Hardcore – tempo de 160-200 BPM

L’Industrial Hardcore est un autre sous-genre de la musique hardcore qui est une sorte de fusion entre la musique industrielle et la musique hardcore. Ce genre a un son plus mécanique et sombre que les autres formes de hardcore. Les artistes qui se concentrent sur l’Industrial Hardcore sont souvent des groupes ou des artistes qui valorisent le travail et la production musicale en studio. Un exemple de producteur de musiques Industrial Hardcore est The Outside Agency.

Darkcore – tempo de 160-180 BPM

Le Darkcore est un style de musique hardcore qui se concentre sur des sonorités plus sombres et plus agressives. Contrairement à la Frenchcore qui est connue pour son rythme joyeux, ce genre n’exhibe pas de moments heureux. Le Darkcore est souvent produit en utilisant des samples de films d’horreur ou d’autres éléments qui créent une atmosphère sinistre et très sombre. Un autre aspect important du Darkcore est sa tendance à utiliser des basses saturées et lourdes. Un producteur bien connu du Darkcore est I:Gor.

Terror – tempo de 160-200 BPM 

Le terror est un style de musique hardcore qui est caractérisé par une ambiance très sombre et agressive. Le terror est également caractérisé par un tempo rapide de 160 à 200 BPM. En dehors de cela, le terror est également associé à des sonorités très agressives et des samples de voix perçantes qui s’entremêlent avec les basses très fortes. Le terror est un genre musical qui a commencé en Allemagne.

Speedcore – tempo supérieur à 300 BPM

Le Speedcore, un autre sous-genre de la musique hardcore, est caractérisé par des BPM incroyablement rapides, souvent supérieurs à 300. Le Speedcore est connu pour son rythme brutal et impitoyable, et est très souvent associé à une scène underground. Les artistes de Speedcore sont souvent très respectés dans la communauté hardcore pour leur capacité à produire des morceaux remplis d’énergie. Un artiste de musique Speedcore célèbre est DJ Sharpnel.

Gabber – tempo de 180-220 BPM 

Le Gabber est le sous-genre le plus connu de la musique hardcore en Europe. Le Gabber est différent des autres styles de hardcore car il utilise souvent des synthés plus agressifs et des basses plus profondes que les autres sous-genres de musique hardcore. Le Gabber a été populaire dans les années 90, mais il est encore joué aujourd’hui par des DJ hardcore. Un artiste de Gabber célèbre est Angerfist.

En somme, ces différents sous-genres de la musique hardcore sont la preuve que les stéréotypes sur ce genre musical sont à rejeter. Les descriptions des sous-genres tels que le Hardcore, l’Hardstyle, le Hardtek, la Frenchcore, l’Industrial Hardcore, le Darkcore, le Speedcore ou encore le Gabber montrent que la musique électronique hardcore est très diversifiée. Même si les groupes ou les artistes peuvent se définir par un style musical spécifique, leur expérience et leur mode de production peuvent s’étendre à d’autres sous-genres, créant ainsi une incroyable étendue de possibilités sonores pour les amateurs de musique hardcore. En fin de compte, quelles que soient leurs préférences en matière d’intensité ou de violence, il y a quelque chose pour tous les amateurs de musique hardcore.

La musique électronique hardcore est un genre musical qui a connu une grande évolution depuis sa création, en passant d’un genre underground à une scène musicale internationale. Elle a influencé la mode, la danse et la culture musicale de la jeunesse. La musique hardcore est également associée à la transgression et au rejet des normes sociales, en faisant référence à une culture alternative, subversive et anti-conformiste. Pour les fans de musique hardcore, la musique est plus qu’un simple genre musical, c’est un mode de vie.

5/5 - (1 vote)

About Author /

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors